Paulette Ginette est une boutique en ligne de mode éco-responsable, qui permet à toutes les femmes de se révéler à travers un dressing éthique composé de pièces de créateurs français et engagés.

Nous avons rencontré la fondatrice de la marque, aussi lumineuse et pétillante que son identité visuelle : Marie-Charlotte. 

Après avoir suivi des études d’ingénierie en électronique et effectué 3 années d’alternance dans l’univers de l’électronique, la jeune drômoise s’est rendue compte que ce domaine ne lui convenait pas. Elle a alors choisi de compléter son parcours par un an de commerce, à l’issue duquel elle a effectué un stage en marketing dans la location de pneumatiques chez Michelin avant d’être embauchée en tant que commerciale pour eux, en Savoie. Son métier, c’était de vendre des pneumatiques poids lourds… Une activité bien différente de celle qu’elle exerce aujourd’hui avec Paulette Ginette !

Comment en es-tu arrivée à lancer Paulette Ginette ? 

Il y a un peu plus de deux ans, je me suis mariée. J’ai voulu réaliser ma propre robe de mariée pour l’occasion, et je me suis vite rendue compte en entamant mes démarches du temps que ça prenait et du coût que ça nécessitait. À partir de là, j’ai commencé à sérieusement me demander comment on pouvait trouver des vêtements à 5€ dans le commerce… Je me suis renseignée, j’ai fait des recherches, et j’ai alors compris que l’industrie de la mode était l’une des plus polluantes au monde ! En parallèle, j’ai regardé un documentaire Netflix qui m’a profondément marquée, où l’on voyait des usines s’effondrer au Bangladesh tandis que les ouvriers confectionnaient nos vêtements à l’intérieur. J’ai toujours eu envie de créer une entreprise, et ce jour-là j’ai trouvé le sens que je voulais lui donner. J’ai quitté Michelin en décembre 2019 pour lancer Paulette Ginette !

Tout s’est enchaîné ensuite : j’ai participé à des start-up week-ends, des salons, je me suis formée au modélisme pendant deux semaines. J’ai aussi été la présidente d’une association l’an dernier, la Jeune Chambre Économique, dont l’objectif est de mener des actions citoyennes. L’un des projets était de révéler 12 jeunes issus de quartiers défavorisés, en leur permettant de suivre une journée de formation dédiée à la prise de parole en public, la confiance en eux, etc. C’est une association qui agit pour le bien commun et qui encourage l’éclosion de projets, une association dans laquelle tu es entourée de personnes qui croient en toi : si tu veux, tu peux ! Tu trouves un groupe de personnes, tu as envie de mener une action avec elles : c’est parti ! Cette association m’a donné le sens que je cherchais.

Quel est le cœur d’activité  de Paulette Ginette ? Que fais-tu au quotidien pour faire bouger les lignes à ton échelle ?

Chez Paulette Ginette, on révèle les femmes, tout simplement !

Trois valeurs nous tiennent particulièrement à cœur : le respect des hommes qui fabriquent le vêtement, le respect de la planète, et le respect des clients. C’est très important pour nous de différencier ces trois aspects. Et pour être bien avec elles-mêmes, on donne aux femmes la possibilité de se sublimer avec les vêtements et accessoires à travers PG boutique, et de s’inspirer via des conférences en ligne. Grâce à la formation « conseiller en image et style » que j’ai suivie, je peux également les conseiller dans leurs choix vestimentaires. Ce qui est très important à mes yeux, c’est de proposer les bons vêtements en tenant compte de la morphologie de chacune. Pour cela, Paulette Ginette propose un test de morphologie en ligne, avec des conseils sur la manière de porter le vêtement. 

En 2021, j’ai envie d’aller encore plus loin pour révéler les femmes grâce à un club de femmes. Pour nous suivre dans cette aventure, inscrivez-vous à la newsletter : elle se fait sous forme d’une petite invitation hyper chouette et ludique à compléter !

Concrètement, comment fonctionne Paulette Ginette ? Comment choisis-tu les pièces du dressing ?

Paulette Ginette fait des collections saisonnières. On propose aussi à chacune de nos clientes de nous renvoyer la pièce quand elle s’en lasse, et d’obtenir en contrepartie un bon d’achat. À terme, il est fort possible que je me lance dans une deuxième activité : la location de vêtements ! J’ai vraiment envie de rendre la mode accessible à tous grâce à ça. Je choisis moi-même les créateurs selon mes coups de cœur qui répondent au cahier des charges et aux valeurs de Paulette Ginette. On cherche à avoir, pour chaque collection, quelque chose d’assez complet : un accessoire mode, des bijoux et des vêtements. L’idée, c’est aussi de proposer des pièces que l’on ne trouve pas partout. 

Le joli scrunchie coloré
Le joli scrunchie upcyclé

Comment se passe la collaboration avec les créateurs.trices ?

Un point nous tient particulièrement à cœur : c’est de travailler directement avec les créateurs en achat-revente. J’ai énormément de respect pour les personnes qui confectionnent des pièces de manière artisanale. Chez Paulette Ginette, on a fait le choix de ne pas produire nous-mêmes. On veut travailler avec des personnes qui produisent, pour que notre coeur de métier reste la vente. On a mis en place un système de collection au lieu d’un système de marketplace. On valorise le travail des créateurs et créatrices via des vidéos et des photos. On met tout en scène en choisissant des morphologies différentes, des couleurs de peaux différentes, des couleurs de cheveux différentes. En parallèle, l’avantage de collaborer avec des créateurs, c’est que l’on peut aussi proposer des vêtements sur-mesure ! #maisoncala

Il y a une vraie mise en valeur et en lumière du travail des créateurs.

On réalise pour chacun d’eux une vidéo-portrait. Ce qu’on met en avant avant tout, ce sont leurs entreprises.

Comment se compose le cahier des charges de Paulette Ginette ?

Sur le cahier des charges, on ne peut pas être éco-responsable à 100%. Du coup, on a priorisé nos exigences, qui sont très simples. Tout d’abord, la matière première doit être soit de l’upcyclé, soit de la matière première labellisée (Oeko Tex ou Goats), soit naturellement écologique comme le lin. Ensuite, en termes de fabrication, on ne demande pas exclusivement une production française mais il ne doit pas y avoir de travail d’enfants, et les usines de fabrication doivent être conformes aux normes de sécurité. Les salaires des ouvriers doivent également être décents. Lorsque la fabrication a lieu en Europe, les normes européennes incluent tous ces critères d’emblée mais pour les pays hors Europe, on demande des certifications à jour (comme le Fair Wear ou le Fair Trade).

Pour les bijoux, c’est plus compliqué au niveau de la provenance des matières premières et de l’utilisation de produits chimiques lors de la fabrication.

On collabore justement avec une créatrice de bijoux exceptionnelle qui assure la provenance de chacune de ses matières premières, et toutes les étapes de fabrication du bijou sont réalisées en France selon les normes environnementales en vigueur.

Vous pouvez d’ailleurs découvrir notre collection jusqu’au 22 novembre sur notre site

Notre mission, c’est vraiment de révéler les femmes avec des valeurs écologiques.

As-tu une citation inspirante qui t’accompagne au quotidien ?

Il y a une phrase à laquelle j’accorde beaucoup d’importance et qui me parle particulièrement : « Il faut laisser au temps le temps ».

C’est très important pour moi. On te dit « fais de la communication, fais-ci, fais-ça ». Pour moi, les choses vont se faire mais au moment voulu. Si elles ne sont pas faites à un instant T, c’est qu’il y a une raison. Et si à cette époque-là tu as fait les choses de telle manière, c’est parce que c’était en phase avec toi à ce moment-là. Je trouve que ça permet d’être plus serein avec les choix que l’on fait, les décisions que l’on prend, et de les assumer surtout. Je fonctionne vraiment comme ça avec Paulette Ginette. 

Quel message positif souhaites-tu partager à travers Paulette Ginette ?

J’aimerais montrer que chaque femme a le droit de se révéler, et peut se révéler !

Qu’aurais-tu envie de dire à chacun.e d’entre nous pour nous encourager à construire une société plus durable ?

On est maîtres de son destin, et si on a envie de faire des choses, on peut les faire. Je pèse mes mots parce que je sais aussi que l’on n’a pas tous les mêmes chances au départ. Mais au fond de moi, je suis vraiment persuadée qu’on peut décider d’accomplir les choses que l’on a envie de faire. Et dans ce sens, je serai marraine en 2021 d’un jeune en réinsertion professionnelle pour l’accompagner dans cette voie-là !

Quels sont tes projets pour l’année à venir ? 

Mes projets pour 2021 sont d’aller plus loin dans la mission de Paulette Ginette, qui est de révéler les femmes tout simplement ; PG boutique n’est qu’un début ! Je peux juste vous dire que les mots-clés de 2021 seront : club de femmes, inspiration, engagement citoyen, créativité et révélation

Chez Paulette Ginette, ça fait pop !

Retrouvez toute la collection de Paulette Ginette sur son site plein de pep’s : https://www.pauletteginette.com/ 

Suivez également les aventures de Paulette Ginette sur les réseaux sociaux : Instagram et Facebook